Les travaux et traitements pour les charpentes en bois

Les modèles de charpente en bois sont souvent associés à des maisons anciennes, mais nombreuses sont les maisons modernes à en disposer. À l’inverse des charpentes à la fermette, les charpentes en bois nécessitent des traitements et entretiens particuliers. Elles peuvent par contre contenir des combles, s’adapter à une multitude de toitures et même être aménagées si l’on ne lésine pas sur les dispositions d’isolation et les entretiens. Quels sont ces dispositions et traitements pour les charpentes en bois ?

 

Généralités et risques sur les charpentes en bois

Il y a des risques à courir si on néglige les entretiens nécessaires sur les charpentes en bois. Faites de bois massif, ces charpentes, en dépit des vertus du bois, sont aussi confrontées aux problèmes liés à ce type de matériaux. Les problèmes éventuels seraient surtout les insectes qui se nourrissent de bois (xylophages) comme les termites, à part les champignons qui vivent de l’environnement sombre des combles.

Ces insectes peuvent engendrer des dégâts irréversibles aux charpentes en bois. Ces dégâts se répercutent sur les armatures et les mécanismes d’enchevêtrement structurels des charpentes. Les espacements entre les tuiles de toitures ou le type de couverture peuvent aussi être touchés. Ce qui conduit à l’affaiblissement de l’ensemble de la charpente, au point de ne plus supporter la couverture.

Il y a aussi les problèmes plus fréquents tels que l’infiltration d’eau. À son installation, une charpente neuve peut en moyenne être opérationnelle pendant une dizaine d’années. La meilleure solution reste effectivement les entretiens périodiques et réguliers. Cela permettrait déjà une évaluation de l’envergure des dégâts et l’usure de la charpente. Au-delà du délai de dix années, il faudrait faire appel à un professionnel du domaine.

Mesures à prendre à en cas de problèmes

Il vaut mieux prévenir que soigner, cela vaut aussi pour les charpentes. Il est d’abord nécessaire de réaliser un nettoyage régulier aux abords de l’habitation et couper les branchages. Ensuite, il faut enlever les charges sur les façades extérieures de la maison. Il est également recommandé d’évaluer périodiquement et résoudre les problèmes d’humidité dès leurs apparitions afin qu’ils ne deviennent importants et occasionner trop de réparation. Enfin, il est indispensable de faire une vérification du système d’isolation en termes de température. Il s’agit en tout d’éviter toutes humidités et charges anormales qui pourraient agir sur l’intégralité de la structure du logement.

Si par contre, on est déjà en présence de problèmes comme la décomposition de la charpente par les termites ou les champignons, il reste à opter pour les pulvérisations externes ou les injections internes avec des substances insecticides ou fongicides, sur ou dans le bois. Après quelques jours de séchage, on peut recommencer le vernissage.