La charpente : une étape essentielle d’une construction

L’installation de la charpente est la dernière étape des travaux de gros œuvre dans une construction. Participant activement, avec les autres éléments, à assurer la stabilité et de plus, c’est elle qui supporte la couverture et maintient le plafond sans oublier son apport dans l’esthétique. Pour réussir une charpente, techniquement et esthétiquement, on doit tenir compte de certains éléments importants : le matériau pour sa mise en œuvre, le type, l’intervention d’un professionnel pour son installation.

Identifier le bon matériau

Le choix du matériau convenant à son budget, à son goût et en harmonie avec le style architectural existant, constitue la première décision à prendre. Devant la diversité de matériaux qui s’offre, le choix peut être embarrassant et dans un tel cas l’avis d’un professionnel peut beaucoup aider. Quoi qu’il en soit :

  • Le bois reste le matériau de référence, pour une charpente traditionnelle et industrielle. En effet, ces deux types de charpente, surtout celle à fermette occupe la première place dans le marché de la charpenterie.
  • Le métal (acier et fer) s’apparente aux charpentes des bâtiments industriels, agricoles, aux garages et aux divers abris.
  • Le béton commence actuellement à percer le marché de la charpente et est considéré comme un matériau d’avenir dans le domaine. L’apparition du béton précontraint explique en partie ce phénomène.
  • Chacun de ces matériaux intègre des propriétés intéressantes, exploitées dans chaque cas pour optimiser la performance technique voulue.

À cet effet, le bois étant un très bon isolant à l’esthétique recherchée, il convient très bien aux maisons d’habitation. Il en est de même pour le béton qui est adapté à certain style de maison, type pavillon ou au toit en terrasse. Le métal est choisi pour les types de bâtiments cités ci-dessus pour sa solidité et sa résistance au feu.

Par ailleurs, le recours à un professionnel pour la pose d’une charpente est indispensable, car :

  • Une charpente dont la pose est de qualité, l’esthétique en valeur, les performances techniques optimisées sont toujours l’œuvre d’un bon charpentier.
  • En passant par des professionnels on peut bénéficier d’une TVA à taux réduit.
  • C’est un travail en hauteur donc dangereux pour un profane.

Choisir le type de charpente le plus adapté

La charpente traditionnelle ou à ferme et la charpente industrielle ou à fermette qui sont toutes les deux fabriquées avec du bois sont les types de charpente les plus répandus, si on parle des bâtiments d’habitation. La charpente traditionnelle est un assemblage de fermes reliées par des pannes, portant les chevrons qui accueilleront la couverture. La charpente industrielle est constituée de fermettes conçues sur le principe de triangulation, rendant de ce fait la charpente très stable. La perfection de la répartition de charge, de par leur conception lui donne la capacité de supporter jusqu’à 150kg/m2. La première permet l’aménagement des combles tandis qu’avec la seconde on n’a que des combles perdus. Ceci vient en partie de la raideur de leur pente qui constitue leur grande différence. La charpente traditionnelle est personnalisable contrairement à la charpente industrielle qui est un produit d’usine en grande quantité.

La charpente métallique a pour atouts : la rapidité de conception, la légèreté, la durabilité et un caractère écologique indéniable (le métal est un matériau réutilisable presque à 100 %).

La charpente en béton est appropriée particulièrement au toit de très faible pente. Elle commence à être appréciée grâce aux qualités du béton, à savoir, résistance aux chocs, aux fissurations et au feu, la performance en isolation élevée, la facilité d’entretien et le prix compétitif.